Elle n’est pas un personnage de fiction et elle n’est pas américaine. Cependant, elle partage quelques ressemblances avec Beth Harmon, l’héroïne de The Queen’s gambit. Il s’agit de Judit Polgar, la meilleure joueuse d’échecs de tous les temps. Quand on parle de meilleur joueur d’échecs, on a encore le choix entre Emanuel Lasker, Bobby Fischer, Alexander Alekhine, Jose Raul Capablanca, Garry Kasparov… Mais quand il s’agit de débattre sur qui est la meilleure joueuse, il n’y a qu’une seule et unique réponse : la Hongroise Judit Polgar. Mais qui est-elle dans la vraie vie ? Quelles ont été ses meilleures performances ? On en parle dans cet article.

Judit Polgar, la reine des jeux d’échecs

Contrairement à Beth Harmon, l’orpheline qui découvre par hasard son don pour les échecs. Judit Polgar quant à elle a suivi des entrainements intensifs avec ses sœurs. Le destin de cette dernière ressemble un peu à celui de Beth Harmon puisqu’elle est devenue championne du monde des moins de 12 ans, à seulement huit ans. Depuis, les succès se sont enchaînés. Avec ses sœurs, Judit Polgar a remporté l’or aux Olympiades des échecs en 1988. Et on peut dire que ce fut l’un de ses grands matchs puisqu’elles ont affronté les Russes qui étaient considérées comme les maitres de cet art. Quelques années plus tard, elle est entrée dans l’histoire et a marqué le monde des jeux d’échecs en devenant le plus jeune grand mâitre international. Et ce, à seulement 15 ans. Depuis, elle n’a plus joué que contre les meilleurs joueurs du monde. Judit Polgar, c’est une femme joueuse d’échecs parmi les hommes. En effet, tout comme dans la série The Queen’s gambit, les femmes sont moins représentées dans les tournois d’échecs. Et tout au long de son parcours, elle a dû faire face à toutes sortes de discriminations (ex : des joueurs qui refusent de serrer la main, des remarques désobligeantes…). Pour en savoir davantage sur Judit Polgar, d’autres informations sont consultables sur buzzwebzine.fr.

Judit Polgar, celle qui a battu le champion russe

Judit Polgar
crédits : pixabay

Eh bien, tout comme dans The Queen’s gambit où Beth Harmon devait affronter le champion russe Vasily Borgov. Judit Polgar aussi avait une mission qui lui a fait ressentir de la peur et de la tension : vaincre le champion Garry Kasparov, celui qui avait dominé le classement mondial de 1985 à 2000. En 2002, à seulement 26 ans, la reine des jeux d’échecs s’est assise face à celui qui s’est moqué d’elle quelques années auparavant. Et on peut dire que Garry Kasparov a vécu la pire journée de sa vie puisqu’il a été battu par une femme. Dans la série The Queen’s gambit, on ne sait pas ce que devient Beth Harmon après avoir battu le champion russe Vasily Borgov. Contrairement à cela, Judit Polgar quant à elle a intégré le classement des meilleurs joueurs mondiaux en occupant la huitième place. Pendant 25 ans d’affilés, elle est restée le numéro un mondial des échecs féminins. Et en 2014, elle a décidé de se retirer pour se consacrer à sa vie de famille.